Le métier de négociateur immobilier indépendant

Un négociateur immobilier indépendant doit avant tout se montrer polyvalent et organisé. Avec tous les défis à relever, il s'agit d'un métier fort dynamique.

En quoi consiste le métier de négociateur immobilier indépendant ?

Le négociateur immobilier indépendant officie à titre d'intermédiaire dans les transactions immobilières entre le propriétaire qui souhaite vendre (ou louer) son bien et les acheteurs ou locateurs éventuels. Dans le cas d'une vente, son mandat consiste à trouver des acquéreurs et à suivre toutes les étapes de la transaction immobilière, de la prospection à la signature du contrat d'achat (ou du bail, s'il s'agit d'une location). Plusieurs fonctions font partie des tâches courantes d'un négociateur immobilier indépendant :

  • la prospection dans la zone géographique qui lui est confiée
  • la négociation de contrats et de baux
  • la médiation entre vendeurs et acheteurs potentiels
  • l'estimation des biens immobiliers concernés
  • de nombreux déplacements pour faire visiter les logements/locaux

Un profil de personnalité particulier facilite toutefois les chances de réussite dans ce métier de travailleur indépendant ; celui-ci comporte les qualités suivantes :

sens de l'organisation, bonne capacité d'écoute, résistance au stress, aisance relationnelle, diplomatie, disponibilité, ponctualité et réactivité. Des connaissances au niveau des réglementations en vigueur et du droit immobilier - au moins de base - lui seront essentielles. Contrairement à l'agent immobilier qui travaille dans une agence, le négociateur immobilier indépendant œuvre souvent à partir de son domicile.

Comment devenir négociateur immobilier ?

Bien que cette formation n'est pas obligatoire, un BTS Professions immobilières ou encore un diplôme issu d'une école de commerce reconnue ou une licence dans le secteur immobilier constituent des atouts recherchés par les clients. Pour travailler professionnellement dans ce domaine, le candidat devra avoir complété un diplôme de niveau 3 (reconnu par l'État) et avoir obtenu le titre certifié de « Négociateur immobilier ». Il devra ensuite s'enregistrer au Répertoire national des Certifications professionnelles. Même indépendant, un négociateur immobilier est soumis à la réglementation découlant de la loi Hoguet ; aussi, il doit se procurer une carte professionnelle (la Carte T) à la Préfecture (120 euros). Le négociateur immobilier indépendant doit également détenir un mandat qui l'autorise à négocier et/ou à s'engager pour le compte d'un propriétaire (ou d'un bailleur) ; et ce, pour toute transaction immobilière. Il est désormais obligatoire de souscrire à une assurance de Responsabilité civile professionnelle (RCP).

Qu'en est-il de la rémunération ?

En tant que travailleur indépendant, le négociateur immobilier touchera exclusivement des commissions sur ses transactions. Ainsi, son revenu peut être fort variable d'un mois à un autre, mais aussi d'un agent à l'autre. A titre d'exemple, selon les statistiques du SNPI (Syndicat national des professions de l'immobilier), les hommes dans ce métier gagnent environ 38 000 euros annuellement, et les femmes, environ 37,500 euros. Par ailleurs, le revenu annuel dépend surtout de sa capacité de travail, de ses qualités ainsi que de ses aptitudes commerciales.

Si ce domaine vous intéresse, vous savez maintenant comment devenir négociateur immobilier indépendant. Il ne vous reste plus qu'à vous assurer de correspondre au profil souhaité et d'acquérir la formation requise.